Le Petit Prince / 小王子 — czytaj online. Strona 8

Francusko-chińska dwujęzyczna książka

Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince

安托萬·德·聖-修伯里

小王子

Mais il ne répondit pas à ma question. Il me dit simplement:

他却不回答我的问题,只是对我说:

– L’eau peut aussi être bonne pour le cœur…

“水对心也是有益处的……”

Je ne compris pas sa réponse mais je me tus… Je savais bien qu’il ne fallait pas l’interroger.

我不懂他的话是什么意思,可我也不做声……我知道不应该去问他。

Il était fatigué. Il s’assit. Je m’assis auprès de lui. Et, après un silence, il dit encore:

他累了,他坐下来。我在他身旁坐下。沉默了一会,他又说道:

– Les étoiles sont belles, à cause d’une fleur que l’on ne voit pas…

“星星是很美的,因为有一朵人们看不到的花……”

Je répondis «bien sûr» et je regardai, sans parler, les plis du sable sous la lune.

我回答道:“当然。”而我默默地看着月光下沙漠的褶皱。

– Le désert est beau, ajouta-t-il…

“沙漠是美的。”他又说道。

Et c’était vrai. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence…

确实如此。我一直很喜欢沙漠。坐在一个沙丘上,什么也看不见、听不见。但是,却有一种说不出的东西在默默地放着光芒……

– Ce qui embellit le désert, dit le petit prince, c’est qu’il cache un puits quelque part…

“使沙漠更加美丽的,就是在某个角落里,藏着一口井……”

Je fus surpris de comprendre soudain ce mystérieux rayonnement du sable. Lorsque j’étais petit garçon j’habitais une maison ancienne, et la légende racontait qu’un trésor y était enfoui. Bien sûr, jamais personne n’a su le découvrir, ni peut-être même ne l’a cherché. Mais il enchantait toute cette maison. Ma maison cachait un secret au fond de son cœur…

我很惊讶,突然明白了为什么沙漠放着光芒。当我还是一个小孩子的时候,我住在一座古老的房子里,而且传说,这个房子里埋藏着一个宝贝。当然,从来没有任何人能发现这个宝贝,可能,甚至也没有人去寻找过。但是,这个宝贝使整个房子着了魔似的。我家的房子在它的心灵深处隐藏着一个秘密……

– Oui, dis-je au petit prince, qu’il s’agisse de la maison, des étoiles ou du désert, ce qui fait leur beauté est invisible!

我对小王子说道:“是的,无论是房子,星星,或是沙漠,使它们美丽的东西是看不见的!”

– Je suis content, dit-il, que tu sois d’accord avec mon renard.

“我真高兴,你和我的狐狸的看法一样。”小王子说。

Comme le petit prince s’endormait, je le pris dans mes bras, et me remis en route. J’étais ému. Il me semblait porter un trésor fragile. Il me semblait même qu’il n’y eût rien de plus fragile sur la Terre.

小王子睡觉了,我就把他抱在怀里,又重新上路了。我很激动。就好象抱着一个脆弱的宝贝。就好象在地球上没有比这更脆弱的了。

Je regardais, à la lumière de la lune, ce front pâle, ces yeux clos, ces mèches de cheveux qui tremblaient au vent, et je me disais: ce que je vois là n’est qu’une écorce. Le plus important est invisible…

我借着月光看着这惨白的面额,这双紧闭的眼睛,这随风飘动的绺绺头发,这时我对自己说道:“我所看到的仅仅是外表。最重要的是看不见的……”

Comme ses lèvres entr’ouvertes ébauchaient un demi-sourire je me dis encore: «Ce qui m’émeut si fort de ce petit prince endormi, c’est sa fidélité pour une fleur, c’est l’image d’une rose qui rayonne en lui comme la flamme d’une lampe, même quand il dort…» Et je le devinai plus fragile encore. Il faut bien protéger les lampes: un coup de vent peut les éteindre…

由于看到他稍稍张开的嘴唇露出一丝微笑,我又自言自语地说:“在这个熟睡了的小王子身上,使我非常感动的,是他对他那朵花的忠诚,是在他心中闪烁的那朵玫瑰花的形象。这朵玫瑰花,即使在小王子睡着了的时候,也象一盏灯的火焰一样在他身上闪耀着光辉……”这时,我就感觉到他更加脆弱。应该保护灯焰:一阵风就可能把它吹灭……

Et, marchant ainsi, je découvris le puits au lever du jour.

于是,就这样走着,我在黎明时发现了水井。

CHAPITRE XXV

XXV

– Les hommes, dit le petit prince, ils s’enfournent dans les rapides, mais ils ne savent plus ce qu’ils cherchent. Alors ils s’agitent et tournent en rond…

“那些人们,他们往快车里拥挤,但是他们却不知道要寻找什么。于是,他们就忙忙碌碌,来回转圈子……”小王子说道。

Et il ajouta:

他接着又说:

– Ce n’est pas la peine…

“这没有必要……”

Le puits que nous avions atteint ne ressemblait pas aux puits sahariens. Les puits sahariens sont de simples trous creusés dans le sable. Celui-là ressemblait à un puits de village. Mais il n’y avait là aucun village, et je croyais rêver.

我们终于找到的这口井,不同于撒哈拉的那些井。撒哈拉的井只是沙漠中挖的洞。这口井则很象村子中的井。可是,那里又没有任何村庄,我还以为是在做梦呢。

– C’est étrange, dis-je au petit prince, tout est prêt: la poulie, le seau et la corde…

“真怪,”我对小王子说:“一切都是现成的:辘轳、水桶、绳子……”

Il rit, toucha la corde, fit jouer la poulie. Et la poulie gémit comme gémit une vieille girouette quand le vent a longtemps dormi.

他笑了,拿着绳子,转动着辘轳。辘轳就象是一个长期没有风来吹动的旧风标一样,吱吱作响。

– Tu entends, dit le petit prince, nous réveillons ce puits et il chante…

“你听,”小王子说:“我们唤醒了这口井,它现在唱起歌来了……”

Je ne voulais pas qu’il fît un effort:

我不愿让他费劲。

– Laisse-moi faire, lui dis-je, c’est trop lourd pour toi.

我对他说:
“让我来干吧。这活对你太重了。”

Lentement je hissai le seau jusqu’à la margelle. Je l’y installai bien d’aplomb. Dans mes oreilles durait le chant de la poulie et, dans l’eau qui tremblait encore, je voyais trembler le soleil.

我慢慢地把水桶提到井栏上。我把它稳稳地放在那里。我的耳朵里还响着辘轳的歌声。依然还在晃荡的水面上,我看见太阳的影子在跳动。

– J’ai soif de cette eau-là, dit le petit prince, donne-moi à boire…

“我正需要喝这种水。”小王子说:“给我喝点……”

Et je compris ce qu’il avait cherché!

这时我才明白了他所要寻找的是什么!

Je soulevai le seau jusqu’à ses lèvres. Il but, les yeux fermés. C’était doux comme une fête. Cette eau était bien autre chose qu’un aliment. Elle était née de la marche sous les étoiles, du chant de la poulie, de l’effort de mes bras. Elle était bonne pour le cœur, comme un cadeau.

我把水桶提到他的嘴边。他闭着眼睛喝水。就象节日一般舒适愉快。这水远不只是一种饮料,它是披星戴月走了许多路才找到的,是在辘轳的歌声中,经过我双臂的努力得来的。它象是一件礼品慰藉着心田。

Lorsque j’étais petit garçon, la lumière de l’arbre de Noël, la musique de la messe de minuit, la douceur des sourires faisaient ainsi tout le rayonnement du cadeau de Noël que je recevais.

在我小的时候,圣诞树的灯光,午夜的弥撒的音乐,甜蜜的微笑,这一切都使圣诞节时我收到的礼品辉映着幸福的光彩。

– Les hommes de chez toi, dit le petit prince, cultivent cinq mille roses dans un même jardin… et ils n’y trouvent pas ce qu’ils cherchent.

“你这里的人在同一个花园中种植着五千朵玫瑰。”小王子说:“可是,他们却不能从中找到自己所要寻找的东西……”

– Ils ne le trouvent pas, répondis-je…

“他们是找不到的。”我回答道。

– Et cependant ce qu’ils cherchent pourrait être trouvé dans une seule rose ou un peu d’eau…

“然而,他们所寻找的东西却是可以从一朵玫瑰花或一点儿水中找到的……”

– Bien sûr, répondis-je.

“一点不错。”我回答道。

Et le petit prince ajouta:

小王子又加了一句:

– Mais les yeux sont aveugles. Il faut chercher avec le cœur.

“眼睛是什么也看不见的。应该用心去寻找。”

J’avais bu. Je respirais bien. Le sable, au lever du jour, est couleur de miel. J’étais heureux aussi de cette couleur de miel. Pourquoi fallait-il que j’eusse de la peine…

我喝了水。我痛快地呼吸着空气。沙漠在晨曦中泛出蜂蜜的光泽。这蜂蜜般的光泽也使我感到幸福。为什么我要难过……

– Il faut que tu tiennes ta promesse, me dit doucement le petit prince, qui, de nouveau, s’était assis auprès de moi.

小王子又重新在我的身边坐下。他温柔地对我说:“你应该实践你的诺言。”

– Quelle promesse?

“什么诺言?”

– Tu sais… une muselière pour mon mouton… je suis responsable de cette fleur!

“你知道……给我的小羊一个嘴套子……我要对我的花负责的呀!”

Je sortis de ma poche mes ébauches de dessin. Le petit prince les aperçut et dit en riant:

我从口袋中拿出我的画稿。小王子瞅见了,笑着说:

– Tes baobabs, ils ressemblent un peu à des choux…

“你画的猴面包树,有点象白菜……”
“啊!”

– Oh! Moi qui était si fier des baobabs!

我还为我画的猴面包树感到骄傲呢!

– Ton renard… ses oreilles… elles ressemblent un peu à des cornes… et elles sont trop longues!

“你画的狐狸……它那双耳朵……有点象犄角……而且又太长了!”

Et il rit encore.

这时,他又笑了。

– Tu es injuste, petit bonhomme, je ne savais rien dessiner que les boas fermés et les boas ouverts.

“小家伙,你太不公正了。我过去只会画开着肚皮和闭着肚皮的巨蟒。”

– Oh! ça ira, dit-il, les enfants savent.

“啊!这就行了。”他说:“孩子们认得出来。”

Je crayonnai donc une muselière. Et j’eus le cœur serré en la lui donnant:

我就用铅笔勾画了一个嘴套。当我把它递给小王子时,我心里很难受:

– Tu as des projets que j’ignore…

“你的打算,我一点也不知道……”

Mais il ne me répondit pas. Il me dit:

但是,他不回答我,他对我说:

– Tu sais, ma chute sur la Terre… c’en sera demain l’anniversaire…

“你知道,我落在地球上……到明天就一周年了……”

Puis, après un silence il dit encore:

接着,沉默了一会儿,他又说道:

– J’étais tombé tout près d’ici…

“我就落在这附近……”

Et il rougit.

此时,他的面颊绯红。

Et de nouveau, sans comprendre pourquoi, j’éprouvai un chagrin bizarre. Cependant une question me vint:

我不知为什么,又感到一阵莫名其妙的心酸。

– Alors ce n’est pas par hasard que, le matin où je t’ai connu, il y a huit jours, tu te promenais comme ça, tout seul, à mille milles de toutes les régions habitées! Tu retournais vers le point de ta chute?

这时,我产生了一个问题:
“一星期以前,我认识你的那天早上,你单独一个人在这旷无人烟的地方走着;这么说,这并不是偶然的了?你是要回到你降落的地方去是吗!”

Le petit prince rougit encore.

小王子的脸又红了。

Et j’ajoutai, en hésitant:

我犹豫不定地又说了一句:

– À cause, peut-être, de l’anniversaire?…

“可能是因为周年纪念吧?……”

Le petit prince rougit de nouveau. Il ne répondait jamais aux questions, mais, quand on rougit, ça signifie «oui», n’est-ce pas?

小王子脸又红了。他从来也不回答这些问题,但是,脸红,就等于说“是的”,是吧?

– Ah! lui dis-je, j’ai peur…

“啊!”我对他说:“我有点怕……”

Mais il me répondit:

但他却回答我说:

– Tu dois maintenant travailler. Tu dois repartir vers ta machine. Je t’attends ici. Reviens demain soir…

“你现在该工作了。你应该回到你的机器那里去。我在这里等你。你明天晚上再来……”

Mais je n’étais pas rassuré. Je me souvenais du renard. On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser…

但是,我放心不下。我想起了狐狸的话。如果被人驯服了,就可能会要哭的……

CHAPITRE XXVI

XXVI

Il y avait, à côté du puits, une ruine de vieux mur de pierre. Lorsque je revins de mon travail, le lendemain soir, j’aperçus de loin mon petit prince assis là-haut, les jambes pendantes. Et je l’entendis qui parlait:

在井旁边有一堵残缺的石墙。第二天晚上我工作回来的时候,我远远地看见了小王子耷拉着双腿坐在墙上。我听见他在说话:

– Tu ne t’en souviens donc pas? disait-il. Ce n’est pas tout à fait ici!

“你怎么不记得了呢?”他说,“绝不是在这儿。”

Une autre voix lui répondit sans doute, puisqu’il répliqua:

大概还有另一个声音在回答他,因为他答着腔说道:

– Si! Si! c’est bien le jour, mais ce n’est pas ici l’endroit…

“没错,没错,日子是对的;但地点不是这里……”

Je poursuivis ma marche vers le mur. Je ne voyais ni n’entendais toujours personne. Pourtant le petit prince répliqua de nouveau:

我继续朝墙走去。我还是看不到,也听不见任何别人。可是小王子又回答道:

– … Bien sûr. Tu verras où commence ma trace dans le sable. Tu n’as qu’à m’y attendre. J’y serai cette nuit.

“……那当然。你会在沙上看到我的脚印是从什么地方开始的。你在那里等着我就行了。今天夜里我去那里。”

J’étais à vingt mètres du mur et je ne voyais toujours rien.

我离墙约有二十米远,可我依然什么也没有看见。

Le petit prince dit encore, après un silence:

小王子沉默了一会又说:

– Tu as du bon venin? Tu es sûr de ne pas me faire souffrir longtemps?

“你的毒液管用吗?你保证不会使我长时间地痛苦吗?”

Je fis halte, le cœur serré, mais je ne comprenais toujours pas.

我焦虑地赶上前去,但我仍然不明白是怎么回事。

– Maintenant va-t’en, dit-il… je veux redescendre!

“现在你去吧,我要下来了!……”小王子说。

Alors j’abaissai moi-même les yeux vers le pied du mur, et je fis un bond! Il était là, dressé vers le petit prince, un de ces serpents jaunes qui vous exécutent en trente secondes.

于是,我也朝墙脚下看去,我吓了一跳。就在那里,一条黄蛇直起身子冲着小王子。这种黄蛇半分钟就能结果你的性命。

Tout en fouillant ma poche pour en tirer mon revolver, je pris le pas de course, mais, au bruit que je fis, le serpent se laissa doucement couler dans le sable, comme un jet d’eau qui meurt, et, sans trop se presser, se faufila entre les pierres avec un léger bruit de métal.

我一面赶紧掏口袋,拔出手枪,一面跑过去。可是一听到我的脚步声,蛇却象一股干涸了的水柱一样,慢慢钻进沙里去。它不慌不忙地在石头的缝隙中钻动着,发出轻轻的金属般的响声。

Je parvins au mur juste à temps pour y recevoir dans les bras mon petit bonhomme de prince, pâle comme la neige.

我到达墙边的时候,正好把我的这位小王子接在我的怀抱中。他的脸色雪一样惨白。

– Quelle est cette histoire-là! Tu parles maintenant avec les serpents!

“这是搞的什么名堂!你怎么竟然和蛇也谈起心来了!”

J’avais défait son éternel cache-nez d’or. Je lui avais mouillé les tempes et l’avais fait boire. Et maintenant je n’osais plus rien lui demander. Il me regarda gravement et m’entoura le cou de ses bras. Je sentais battre son cœur comme celui d’un oiseau qui meurt, quand on l’a tiré à la carabine. Il me dit:

我解开了他一直带着的金黄色的围脖。我用水渍湿了他的太阳穴,让他喝了点水。这时,我什么也不敢再问他。他严肃地看着我,用双臂搂着我的脖子。我感到他的心就象一只被枪弹击中而濒于死亡的鸟的心脏一样在跳动着。他对我说:

– Je suis content que tu aies trouvé ce qui manquait à ta machine. Tu vas pouvoir rentrer chez toi…

“我很高兴,你找到了你的机器所缺少的东西。你不久就可以回家去了……”

– Comment sais-tu!

“你怎么知道的?”

Je venais justement lui annoncer que, contre toute espérance, j’avais réussi mon travail!

我正是来告诉他,在没有任何希望的情况下,我成功地完成了修理工作。

Il ne répondit rien à ma question, mais il ajouta:

他不回答我的问题,却接着说道:

– Moi aussi, aujourd’hui, je rentre chez moi…

“我也一样,今天,要回家去了……”

Puis, mélancolique:

然后,他忧伤地说:

– C’est bien plus loin… c’est bien plus difficile…

“我回家要远得多……要难得多……”

Je sentais bien qu’il se passait quelque chose d’extraordinaire. Je le serrais dans les bras comme un petit enfant, et cependant il me semblait qu’il coulait verticalement dans un abîme sans que je pusse rien pour le retenir…

我清楚地感到发生了某种不寻常的事。我把他当作小孩一样紧紧抱在怀里,可是我感觉到他径直地向着一个无底深渊沉陷下去,我想法拉住他,却怎么也办不到……

Il avait le regard sérieux, perdu très loin:

他的眼神很严肃,望着遥远的地方。

– J’ai ton mouton. Et j’ai la caisse pour le mouton. Et j’ai la muselière…

“我有你画的羊,羊的箱子和羊的嘴套子……”

Et il sourit avec mélancolie.

他带着忧伤的神情微笑了。

J’attendis longtemps. Je sentais qu’il se réchauffait peu à peu:

我等了很长时间,才觉得他身子渐渐暖和起来。

– Petit bonhomme, tu as eu peur…

“小家伙,你受惊了……”

Il avait eu peur, bien sûr! Mais il rit doucement:

他害怕了,这是无疑的!他却温柔地笑着说:

– J’aurai bien plus peur ce soir…

“今天晚上,我会怕得更厉害……”

De nouveau je me sentis glacé par le sentiment de l’irréparable. Et je compris que je ne supportais pas l’idée de ne plus jamais entendre ce rire. C’était pour moi comme une fontaine dans le désert.

我再度意识到要发生一件不可弥补的事。我觉得我的心一下子就凉了。这时我才明白:一想到再也不能听到这笑声,我就不能忍受。这笑声对我来说,就好象是沙漠中的甘泉一样。